Frigiliana

"El pueblo blanco de las 3 culturas"

Frigiliana, « pueblo blanco » de la Axarquía à 8 km de Nerja dans la province de Málaga.

Village joliment fleuri, aux ruelles étroites typique de l’époque Al-Andalus. Élu plus beau village d’Espagne en 1982 et plus beau d’Andalousie en 1988, ce qui en fait encore aujourd’hui l’un des plus beaux villages d’Espagne. L’été, les cars y débarquent des flots de vacanciers pendant que les boutiques de céramique, de souvenirs, les caves à vins et les restaurants dressent leurs plus beaux étals et terrasses.

Histoire de Frigiliana

On retrouve la présence de l’homme depuis la fin du néolithique, puis ce sont les Phéniciens et les Romains qui ont laissé leurs traces.

Ce fut ensuite au tour des Arabes de laisser la plus grande empreinte avec un village aux rues étroites typique des médinas. Ils construisirent également un château, qui malheureusement fut détruit quelques années après la re conquête des rois catholiques.

Le village fut repeuplé par des Chrétiens venus de Valence et de Grenade. On retrouve également la présence de Juifs espagnols et de convertis au sein du village.

À la fin du XVIe siècle, les Manrique de Lara, de la noblesse de Malaga, qui possédaient les lieux depuis 1508, y construisent un manoir avec les pierres du château, connu aujourd’hui sous le nom d’Ingenio ; ainsi que le palacio del Apero, destiné à servir de grenier, d’écuries et de rangement pour les outils agricoles.

En 1826, Frigiliana est rattachée à la province de Málaga qui jusque-là appartenait à la province de Grenade.
Le village durant toutes ces années-là était un village agricole. Ils y cultivaient la canne à sucre, la vigne et les oliviers.

Notre partenaire eBookers.fr pour vos réservation d'hôtels en Andalousie

À ne pas louper !

La Casa del Apero :

Comme expliqué au-dessus, la Casa del apero après sa construction au XVIe ou XVII e siècle (la date exacte de sa construction n’a toujours pas était trouvé), servait de grenier, d’écuries et de rangement pour les outils agricoles.

Aujourd’hui transformé en centre culturel, on retrouve au rez-de-chaussée une salle d’exposition temporaire dans les anciennes écuries, dont les arcades et les murs constituent un ensemble de grande valeur esthétique. Juste à coté, on retrouve le musée archéologique où l’histroire de Frigiliana est retracée depuis le Néolithique jusqu’à nos jours. On peut y admirer plus d’une centaine de pièces, toutes trouvées dans le village et exposées de manière chronologique pour faciliter la compréhension des visiteurs.

Également au rez-de-chaussée, se trouve l’Office du tourisme. Et à l’étage, on retrouve la bibliothèque municipale, occupant ce qui était probablement un entrepôt, et une salle polyvalente.

Entrée gratuite:
Du 1er juillet au 15 septembre : du lundi au samedi, de 10h à 14h30 et de 17h30 à 20h. Dimanche, de 10h à 14h30.
Du 16 septembre au 30 juin : du lundi au vendredi, de 10h à 18h. Samedi, de 10h à 14h et de 16h à 20h. Dimanche, de 10h à 14h.

⚠️ Il semblerait que le site soit fermé temporairement ⚠️

El ingenio, Usine de miel de canne à sucre :

À la fin du XVIe siècle, les Manrique de Lara , propriétaire de Frigiliana depuis 1508, firent construire le manoir.
Un bâtiment de style Renaissance qui occupe une superficie de plus de 2000 mètres carrés, il a été construit en partie avec des pierres du château arabe.

Dès 1720, le bâtiment a subi quelque transformation pour l’adapter à la fabrication de miel de canne à sucre. C’est ainsi qu’est perpétuée la tradition de fabrication du miel, que les Arabes ont introduit en Espagne.
L’usine est aujourd’hui la seule d’Europe à produire du miel de canne (sirop, mélasse de canne à sucre).

Ne se visite pas. Ouvert à la visite occasionnellement lors d’événement au sein du village.

Fuente de las Tres Culturas :

Située dans un coin caché du centre historique de Frigiliana, entre la Callejón del Inquisidor et la Callejón de las Ánimas, tout près de la Calle Chorruelo et de la place de l’église. C’est une petite fontaine avec un pilier en marbre et trois tuyaux, sur chacun des tuyaux il y a une plaque d’argile, avec les symboles de l’une des trois cultures, juivechrétienne et musulmane. Ces trois religions ont eu une grande influence dans l’histoire de Frigiliana.

La Fuente Vieja :

Construite par Don Iñigo Manrique de Lara, le 5e seigneur de Frigiliana en 1640. Il y fit placer les armoiries de la famille.
À l’époque, elle s’appelait la Fuente Nueva.

Sculpture des Trois Cultures :

Sculpture de Perry Oliver et Robert Harding représentant les trois cultures qui ont traversé les époques et les rues de Frigiliana, la juive, la musulmane et la chrétienne.

On peut y voir les 3 symboles les plus connus des trois cultures, l’étoile de David, la croix et le croissant de lune.
Pour son emplacement, la Mairie a choisi l’une des rues les plus emblématiques de la ville, la rue Chorruelo, la dernière rue du vieux centre … ou la première, selon la façon dont vous traversez le village.

Cultures musulmanejuive et chrétienne coexistent depuis des siècles en Espagne et à Frigiliana, on retrouve cette présence dans toutes ses rues.

La Ermita del Ecce Homo :

Petite église du XVIIIe siècle, son nom provient du nom utilisé par Ponce Pilate pour faire référence à Jésus-Christ en face des foules, peu de temps avant que ce dernier soit crucifié.

Une sculpture de bois représentant Jésus Christ est déplacée de la petite église Del Ecce Homo à l’église San Antonio, lors d’une procession qui se tient le mercredi saint.

Eglise San Antonio de Padua :

L’église de San Antonio fut construite au XVIIe siècle et restaurée au siècle suivant. À l’intérieur, on peut voir trois nefs séparées par des piliers recouverts d’une armature en bois. L’église abrite une sculpture de Saint-Antoine en bois polychrome datant du XVIIIe siècle. L’extérieur montre une façade simple en briques avec des arcs en plein-cintre et un clocher en trois corps.

Festival des Trois Cultures :

Depuis 2006, lors du dernier week-end du mois d’août, à lieu le Festival des Trois Cultures.
Frigiliana fête les 3 grandes cultures qui ont marqué l’Espagne et Frigiliana et devient un lieu de rencontre et de coexistence entre ces trois grandes cultures, juivemusulmane et chrétienne.

Durant le festival, on retrouve dans les rues, musique, gastronomie, culture, marchés artisanaux… Le festival n’a pas eu lieu en 2020 et 2021 à cause de la COVID-19, on espère et attendons son retour en 2022.

Conseils:

– Pour vous garer, au centre du village se trouve un parking souterrain payant. Il est un peu cher, donc si vous arrivez de bonne heure, vous arriverez sûrement à trouver à vous garer dans les parkings gratuits le long de la route que l’on retrouve dès l’entrée du village.

– N’hésitez pas à vous perdre dans les rues du village, elles sont toutes plus magnifiques les unes que les autres…

– Besoin de plus d’infos sur Frigiliana juste ici .

– Dans la vielle ville, je vous conseille de suivre le tracé bleu afin de voir tous les lieux cités au-dessus. Entouré en rouge, ce sont les parkings gratuits. (voir les photos ci-dessous)
– Dans la nouvelle ville, 2 points que vous pouvez aller voir (en bleu) et les parkings gratuits (en rouge).

Comment y aller ?

Info: Cet article a été écrit lorsque le blog s’appelait Un aller simple pour l’Andalousie.

Merci d’avoir parcouru notre article, n’hésitez pas à le partager et à le commenter si vous avez des précisions que vous souhaitez partager avec nous et les lecteurs de l’article. Pensez aussi à vous abonner pour être averti par email de chaque nouvel article posté sur le blog Amoureux de l’Andalousie.

Partager l’article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Participez à la création des contenus écrits, photos et vidéos de Amoureux de l’Andalousie et de la gestion du groupe Facebook grâce à notre Tipeee, gagnez des cadeaux pour Noël et soutenez notre communauté.

Espace abonnement

Laisser un commentaire