Espetos de sardinas

es7 Amoureux de l'Andalousie

Si vous êtes déjà venus sur la Costa del Sol et notamment à Málaga, vous avez très certainement entendu parler, et même goûté aux espetos de sardinas ! Ce poisson charnu et savoureux au goût de l’été ! C’est un classique de la gastronomie de Málaga, l’une des spécialités les plus prisées par les habitants et les touristes. C’est aussi le plat le plus populaire dans les chiringuitos de la costa Malagaña.

Qu’est ce qu’un espeto ?

Les espetos sont des brochettes (normalement en canne) de 5 à 7 sardines (suivant la taille), elles sont embrochées délicatement entre leur dos et leur épine dorsale ; la brochette est plantée traditionnellement à même le sable à côté de grosses braises.
Aujourd’hui, dans les chiringuitos, les espetos sont plantés dans des bateaux en métal remplis de sable afin de faciliter le travail, l’avantage de ces conteneurs modernes est qu’ils peuvent être facilement orientés par rapport à la brise.
Bien que la tradition veuille que ce soit la sardine, de nombreux autres aliments peuvent être embrochés.
On retrouve parfois d’autres poissons comme des dorades, des loups… mais aussi des calamars, crevettes ou autres mollusques… Dans ces cas, la canne est introduite par la bouche de l’animal.

Son origine:

Au 19e siècle, la province de Malaga vivait principalement de la pêche. À cette époque, les sardines, en raison de leur bas prix, étaient un aliment pour les pauvres, en particulier ceux qui vivaient de la pêche.

À la fin du siècle, El Palo , qui est aujourd’hui un quartier de la ville de Málaga , était un village de pêcheurs en plein développement socio-économique. Avec l’arrivée du tramway et du train, les habitants de Malaga et d’autres régions ont commencé à se déplacer dans cette ville pour passer d’agréables journées à la plage. C’est à cette époque, en 1882, que Miguel Martínez Soler  ” Migué el de las sardinas ” ouvre son célèbre bar sur la plage :  ” Le grand arrêt “. C’est le début des chiringuitos sur la Costa del Sol et c’est lui qui a commencé à piquer les sardines sur un morceau de canne et à le poser sur le sable à côté du feu.

“Le grand arrêt” a rapidement attiré l’attention non seulement des habitants de Málaga, mais aussi de personnalités illustres de l’histoire de l’Espagne, devenant un point de référence pour les personnes liées au monde du divertissement.
Parmi ces personnages illustres, se distingue le roi Alphonse XII, qui a visité “La gran parada ” le 21 janvier 1885. Cette visite au bar de la plage coïncidait avec un déplacement officiel du roi à l’occasion d’un tremblement de terre survenu dans l’Axarquía.
L’historien Fernando Rueda décrit ainsi la rencontre: “Quand Miguel lui a offert une de ses fameuses brochettes , le roi a « attaqué » l’assiette avec un couteau et une fourchette. A ce moment, Miguel s’avança et dit en Andalou : « Maestá, asin non, con los deos » (« Majesté, mais non, avec les doigts ») “.
 Miguel Martínez Soler est considéré comme le ” père des espeteros ” .

Après lui, sont apparus beaucoup d’autres chiringuitos, qui ont fait de l ‘« espetero » un métier qui se transmet de génération en génération. De nos jours, le mythique ” Le grand arrêt ” n’existe plus, mais son héritage continue et vous pourrez déguster de délicieux espetos de sardinas dans n’importe quel chiringuito de la Costa del Sol.

Comment les manger ?

On les consomme avec les doigts, accompagnés d’un filet de citron pour les assaisonner.
Il existe une expression espagnole pour décrire un plat délicieux: “esta para chuparse los dedos” ( « bon à s’en lécher les doigts » ) C’est exactement ce qu’il se produit après la dégustation d’un espeto car la saveur est si intense et agréable que l’on en savoure jusqu’à la dernière miette.

Bonne dégustation !

N’hésitez pas à nous dire en commentaire ou vous avez mangé les meilleurs espetos !
Nous, on adore ceux de chez Casa Kiko et de chez La Ñora à Rincon de la Victoria ! 😉

Merci d’avoir parcouru notre article, n’hésitez pas à appronfondir la lecture avec les liens ci-dessous, à le partager et à le commenter si vous avez des précisions que vous souhaitez partager avec nous et les lecteurs de l’article. Pensez aussi à vous abonner pour être averti par email de chaque nouvel article posté sur le blog Amoureux de l’Andalousie.

Partager l’article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Participez à la créations des contenus écrits, photos et vidéos de Amoureux de l’Andalousie et de la gestion du groupe Facebook grâce à notre Tipeee, gagnez des cadeaux pour Noël et soutenez notre communauté.

Espace abonnement

Laisser un commentaire